Grand Dialogue La Poste : La montagne accouche d’une souris

En l’absence du Président de La Poste, une rencontre s’est déroulée hier mardi 27 mars 2012 entre l’ensemble du staff de La Poste et les organisations syndicales des postiers. 

Normalement, ce devrait être un moment fort pour annoncer des mesures fortes. Malheureusement, le capitaine a brillé par son absence. Cette absence sera ressentie comme une provocation par le personnel en attente de décisions rapides pour créer la confiance nécessaire et utile dans une entreprise.

 La CFTC s’interroge sur une question majeure. Comment est-ce possible que le Président de La Poste ne soit pas au courant des analyses sociales, normalement transmises par ses collaborateurs, ou feindrait-il de ne pas les connaitre ?.  

Cela étant dit, tous les niveaux hiérarchiques vont être mis à contribution pour consulter les postiers afin de leur demander leurs attentes pour leur bien-être au travail. Le hic, c’est un remake de ce qui a déjà était fait, au travers des enquêtes « de vous à nous ».

 Avec cette méthode, le Président de La Poste contourne le problème, mais ne le règle pas.

 Cette méthode est pour le moins surprenante, car nous sommes dans l’urgence afin d’éviter tout nouveau drame. En effet, les syndicats, les médecins du travail…, ont déjà fait remonter au quotidien ce mal être et ce à plusieurs reprises. C’est la raison pour laquelle, la CFTC demande une implication plus importante des médecins du travail. Ils devraient, en outre,  formuler un avis écrit sur toutes les réorganisations.

 La CFTC a aussi remarqué le mutisme du staff de La Poste quant au gel des réorganisations, mais également à l’arrêt des suppressions emplois.

 La CFTC va imposer que les  vrais problèmes soient mis sur la table pour ne pas être volontairement occultés comme la suppression des bureaux de poste pour tendre vers un objectif cible de 3.000 points de vente sur les 17.000 points de contacts actuels, mais également la suppression de 20 % du personnel de La Banque Postale et l’aggravation de la distribution du courrier…

 Ce Grand Dialogue ne doit pas être vécu comme un écran de fumée géant pour faire passer les centaines de dossiers de réorganisations en cours dont La Poste affirme qu’ il n’est pas question de ralentir la cadence. En somme, un Grand dialogue pour les stratèges de La Poste pour de très petits résultats pour les postiers.